Mamans, jamais sans votre chaise haute !

Votre bébé vient de passer la barre des six mois ? À partir d’aujourd’hui, il peut aller sur sa chaise haute pour bébé à tous les repas. Ce matériel de puériculture, s’il est bien choisi, est un véritable cadeau pour la maman. Il vous facilite considérablement la vie au quotidien. Si vous n’êtes pas convaincu, découvrez ce à quoi vous vous exposez si vous restez sans.

Les repas sans chaise haute

En grandissant, votre enfant désire dorénavant manger autre chose que du lait. Cela est vital pour sa croissance et son développement. Il n’est donc plus question de le nourrir sur vos genoux, car cela ne serait pas pratique, sans compter que ses quelques kilos deviennent vite lourds au bout de plusieurs minutes.

Sans chaise haute, la seule alternative est de le mettre une chaise classique. Dans ce cas, il arrive à une hauteur peu élevée, cela vous oblige à vous courber à chaque bouchée. Douloureux pour votre dos, cette posture demeure également peu idéale pour avoir des gestes sûrs. Vous risquez alors de lui mettre mal la cuillère dans la bouche, tandis que les mauvaises sensations vous poussent à montrer peu de patience face à ses refus.

Même avec un rehausseur de siège, le bébé ne possède pas une attache solide. S’il bouge trop ou panique, il risque la chute. Ce manque de sécurité force la maman à toujours être attentif à ses mouvements. Chaque repas ressemble donc à un parcours du combattant, plutôt qu’au moment de partage qu’il doit représenter entre les parents et l’enfant.

Maintenant que vous êtes convaincu de la nécessite d’avoir une chaise haute, voyons les critères à surveiller.

Qu’est-ce qu’une bonne chaise haute de bébé ?

Quand on recherche des avis sur les chaises hautes, on retrouve souvent les mêmes critères de jugement. Tout d’abord, il est essentiel que la chaise soit simple à utiliser. Il n’est pas question de mettre dix minutes à régler la hauteur du siège ou de devoir sortir le tournevis pour changer l’inclinaison du dossier.

Ensuite, un nettoyage facile n’est pas de trop. Le bébé salit beaucoup quand il mange. Une tablette qui s’enlève et une housse qui se retire permettent de les laver régulièrement.

La taille de la chaise reste également un facteur primordial. Si vous habitez un petit studio, certaines chaises seront tout simplement trop grandes pour tenir dans votre habitation. En les choisissant, vous risquez de bloquer le passage dans la cuisine ou alors de coller votre enfant au plan de travail, ce qui est plutôt dangereux si des couteaux ou des casseroles chaudes y sont posés.

L’alternative aux petits espaces est de choisir une chaise haute compacte qui se plie. Pour ce faire, les modèles en bois restent d’excellents choix. S’ils apparaissent rudimentaires, ils offrent toutes les fonctionnalités recherchées et se rangent dans un placard en quelques secondes.

Les critères esthétiques sont les moins importants. La praticité et la sécurité sont à privilégier. Toutefois, veillez à ce que le modèle retenu soit cohérent avec la décoration de votre habitation. Ne prenez pas une chaise flashy si vous êtes dans une maison sobre et n’achetez pas une chaise en bois traditionnelle dans un univers contemporain.