Poste à responsabilités : comment trouver l’employé parfait ?

Recruter n’est pas un long fleuve tranquille. Alors que les chiffres du chômage annoncent près d’une dizaine de millions de personnes sans emploi en France, les employeurs éprouvent des difficultés à trouver des personnes compétentes dès que les exigences s’élèvent.

Le processus de recrutement, quand il ne débouche pas sur un échec face au manque de candidatures pertinentes, est particulièrement long. Il est alors utile de faire appel à un cabinet de recrutement.

Recruter demande du temps et du savoir-faire

Si certaines offres ne suscitent que peu de retours, d’autres amènent une foule de candidatures. C’est le cas d’un secteur comme la communication où les nouveaux diplômés affluent et recherchent un emploi.

Pour l’entreprise qui embauche, une ou plusieurs personnes doivent alors passer des heures à trier les candidatures. Auparavant, elles auront pris le temps de rédiger l’offre d’emploi et de la diffuser parmi les journaux locaux, les sites d’annonces et le réseau dont elles disposent.

Une fois, la liste de candidats intéressants établie, il faut tous les joindre pour leur donner un rendez-vous. Ces rendez-vous durent entre 30 minutes et 2 heures, et peuvent même s’allonger si des tests sont effectués. Évidemment, durant les entretiens, le ou les personnes qui y assistent doivent avoir plusieurs qualités pour juger correctement le candidat : maîtriser les tâches qui lui seront demandées pour pouvoir jauger son niveau, analyser la personnalité du candidat, l’informer précisément sur l’emploi qu’il occupera, connaître les détails du contrat (rémunération, avantages de l’entreprise…).

À l’issue de ces entretiens, il est alors nécessaire de se concerter pour choisir le meilleur postulant. Parfois, un second entretien s’avère nécessaire pour départager. Dans les plus grandes entreprises, ce second entretien est même une obligation puisque le candidat voit à la fois son chef de service, puis le directeur, ainsi que les ressources humaines.

Autant dire que si vous convertissez tout ce temps en salaire, la somme dépensée pour le recrutement devient faramineuse, tandis que le résultat demeure aléatoire. Le cabinet de recrutement est là pour faciliter tout le processus.

Comment fonctionne un cabinet de recrutement ?

Un cabinet de recrutement est la plupart du temps spécialisé dans un ou plusieurs domaines. C’est le cas de Seref Consultants pour l’assistanat. Christine, la responsable du cabinet, nous explique ce choix :

« Je ne conçois pas le recrutement sur un poste que je ne connais pas. Notre valeur ajoutée deviendrait alors moindre et les risques que nous proposions à nos clients des candidats insuffisamment compétents augmenteraient considérablement. Notre expérience des métiers de l’assistanat nous aide pour vérifier les expériences de la candidate, et oui, ce sont souvent des femmes, pour mettre en place des tests et des mises en situation, mais aussi en amont. Dès que l’employeur nous contacte, nous mettons ensemble sur papier tous les critères qui lui importent, ce qui permet par la suite de trier les candidatures.

Ensuite, nous faisons marcher notre réseau pour la diffusion de l’offre ou le démarchage de candidates potentielles, comme le font les chasseurs de tête. ».

Les cabinets ne sont payés que s’ils parviennent à trouver le futur salarié. Pour l’entreprise, il n’y a donc que des avantages à recourir à ce type de services. Par contre, étant donné que la commission est assez élevée, la délégation du recrutement à un cabinet est faisable que pour les postes importants et en CDI.