Les meilleurs lieux pour pêcher la carpe !

Poisson d’eau douce, la carpe est l’objet de toutes les passions. Sa pêche nécessite une grande maîtrise et les experts développent des techniques comprenant parfois jusqu’à l’utilisation de quatre cannes simultanément.
Les lieux où l’on peut pêcher la carpe sont multiples : les rivières, les lacs, les fleuves… Partout où l’eau salée ne coule pas, la carpe peut être là. Mais tous les lieux ne se valent pas.

Pêcher la carpe dans un fleuve

La Loire se prête parfaitement aux activités des carpistes. D’ailleurs, beaucoup d’amateurs pratiquent autour de ce grand cours d’eau. Le courant qui peut être très fort à cette période n’est pas des plus agréables et les poissons mordent un peu moins à l’appât dans ces conditions. Pour le pêcheur, les montées et les descentes régulières du niveau d’eau modifient constamment ses spots. De plus, comme la plupart des fleuves, la Loire est particulièrement polluée. Elle traverse de grandes villes et les conséquences sont visibles. Il faut vous attendre à avoir régulièrement au bout de votre ligne des détritus au lieu d’un poisson. Cette pollution suscite également une réflexion quant à la possibilité de consommer vos prises. Après avoir vu ce qu’il y a dans l’eau, les denrées offertes par les fleuves ne vous donnent plus autant envie.

Pêcher la carpe dans un étang

Les étangs restent de loin les meilleurs endroits pour pêcher la carpe. D’ailleurs, si vous connaissez des carpistes expérimentés, demandez leur avis. Vous vous rentrez compte que la majorité ne se rend qu’autour des étangs et ignore les autres lieux. Pourquoi ce choix ?
Tout d’abord, le confort d’un pêcheur est important. La beauté naturelle et la grande quiétude qui règne aux abords d’un étang sont de grands plaisirs. Passez des heures à contempler la nature, à écouter la faune et vous rentrerez chez vous l’esprit apaisé.
Le poisson est également dans cet état d’esprit. Il n’y a pas ou peu de courant, peu de pollution et il adore remonter pour se nourrir.
Dans chaque département, vous trouverez plusieurs dizaines d’étangs publics ouverts à la pêche. Les meilleurs sont parfois pris d’assaut et il vous faut vous lever tôt pour avoir une place préférentielle. Pis, la concurrence diminue vos chances que la carpe vienne au bout de l’une de vos lignes. Pour éviter cela, n’hésitez pas à tester d’autres points d’eau, moins connus mais plus calmes. Il est aussi possible de pêcher la carpe la nuit. Seuls les plus téméraires s’adonnent à cette activité, donc vous bénéficiez d’une relative tranquillité quand vous l’essayez.
Sinon, il vous reste la solution des étangs privés. Comme les domaines pour la chasse, ils sont devenus un véritable business profitable pour les propriétaires. Seul ou avec des amis, vous louez l’étang pour une durée précise. Durant ce temps, vous jouissez complétement de l’étang. C’est à la fois un grand confort pour votre pêche, mais aussi un moment propice à la convivialité et au partage. Les prix de ces locations varient selon le nombre de pêcheurs, le lieu, la saison et de plusieurs autres critères. Comparez bien avant de choisir. Il vaut mieux faire quelques kilomètres en plus si le spot est excellent, plutôt que de se contenter d’un étang moyen dans votre commune.