Initier les enfants à la propreté

Éduquer les enfants et leur transmettre les valeurs qui nous tiennent à cœur n’est pas toujours facile. Toutefois, comme pour la plupart des rôles du parent, on ne peut pas y échapper. Voici quelques conseils pour vous permettre d’apprendre à vos bambins à aimer la propreté.

Commencer par là où l’enfant passe le plus de temps

Leur donner l’exemple

Si votre enfant arrive à dormir dans le désordre et à même le sol, il est temps de lui apprendre à quoi sert son lit. Avant tout, ce n’est pas un terrain de jeu. Puis, c’est un mobilier qui se respecte et qui doit toujours être bien fait dès qu’il le quitte pour une autre activité. Pour ce faire, vous pouvez repérer à quelle heure votre enfant fait sa petite sieste de l’après-midi et lui faire son lit avant. Outre le lit, il y a aussi la chambre dont le rangement et le nettoyage ne sont pas une mince affaire, mais qu’il faut toujours assurer. C’est là où il passe la plus grande partie de sa journée s’il ne va pas encore à l’école. Toutefois, les autres pièces de la maison, où il a accès, ne doivent pas être en reste.

Demander de l’aide

Prenons un exemple : Vous habitez le 92, vous devez absolument vous rendre au travail et vous n’avez pas de temps à consacrer aux taches ménagères, rien ne vous empêche de contacter un professionnel du ménage à Montrouge. En effet, l’initiation de l’enfant à certaines choses cruciales dans la vie est souvent un problème pour les parents qui doivent encore faire huit heures de travail en dehors de la maison. Ainsi, pour la propreté, vous avez maintenant une solution ! Le plus important, c’est que votre chérubin puisse retrouver un intérieur propre et sain à son retour de l’école.

Des enfants qui font la vaisselle

Quel est le bon moment pour commencer l’apprentissage ?

La propreté s’apprend dès le plus jeune âge pour que votre enfant en fasse un mode de vie. Il n’y a pas de moment propice pour apprendre à votre enfant à apprécier ce qui est propre et sain. La maturation psychologique en est toutefois l’élément clé. Voilà pourquoi vous ne pourrez que leur donner l’exemple sans les forcer pendant les deux premières années.

Quant à l’intestin et à la vessie, c’est entre 24 et 48 mois qu’ils apprennent à bien les contrôler. En principe, les pédiatres recommandent de commencer par le petit pot avant d’enchaîner avec le siège d’appoint. Cependant, certains peuvent ne pas accepter. Dans ce cas, le mieux, c’est de mettre une petite chaise ou un escabeau devant le siège pour lui permettre d’y accéder plus facilement. Ils peuvent notamment évaluer l’aptitude de l’enfant en fonction de sa capacité à verbaliser, à communiquer avec ses parents ainsi que ses capacités motrices.

L’importance de l’encouragement

Votre encouragement permet à votre enfant de faire la différence entre ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. C’est votre premier rôle en tant que parent. Il aide aussi votre bout de chou à croire en ce qu’il fait et à savoir qu’il a votre soutien.