A quoi sert un filtre à charbon actif

Le filtrage au charbon est une méthode de filtration qui utilise un lit de charbon actif pour éliminer les contaminants et les impuretés, en utilisant l’adsorption chimique.

Chaque particule ou granule de carbone fournit une grande surface/structure de pores, ce qui permet aux contaminants d’être exposés le plus possible aux sites actifs à l’intérieur du média filtrant. Un demi kilogramme de charbon actif contient une superficie d’environ 40 hectares!!!!

Fonctionnement du charbon actif

Le charbon actif fonctionne par un procédé appelé adsorption, dans lequel les molécules polluantes du fluide à traiter sont piégées dans la structure des pores du substrat de carbone. Le filtrage du carbone est couramment utilisé pour la purification de l’eau, dans les purificateurs d’air et le traitement des gaz industriels, par exemple pour éliminer les siloxanes et le sulfure d’hydrogène du biogaz. Il est également utilisé dans un certain nombre d’autres applications, y compris les masques respiratoires, la purification de la canne à sucre et dans la récupération des métaux précieux, en particulier l’or. Il est également utilisé dans les filtres à cigarettes.

Quelles particules élimine un filtre à charbon actif ?

Les filtres à charbon actif sont les plus efficaces pour éliminer le chlore, les sédiments, les composés organiques volatils (COV), le goût et l’odeur de l’eau. Ils ne sont pas efficaces pour éliminer les minéraux, les sels et les composés inorganiques dissous.

La taille typique des particules pouvant être éliminées par les filtres au carbone varie de 0,5 à 50 micromètres. La taille des particules sera normalement précisée dans la description du filtre. L’efficacité d’un filtre à charbon est également basée sur la régulation du débit. Lorsque l’eau traverse le filtre à un débit plus lent, les contaminants sont exposés au média filtrant pendant une plus longue période.

L’eau et le filtre à charbon

Pour la production d’hydrogène à petite échelle, des épurateurs d’eau sont installés pour empêcher la formation de minéraux à la surface des électrodes et pour éliminer les matières organiques et le chlore de l’eau de consommation. L’eau passe d’abord par un filtre interférentiel de 20 micromètres (filtre à mailles ou filtre tamis) pour éliminer le sable et les particules de poussière, puis par un filtre à charbon actif (charbon actif) pour éliminer les matières organiques et le chlore, puis par un filtre désionisant pour éliminer les ions métalliques. Un test peut être effectué avant et après le filtre pour vérifier le bon fonctionnement du baryum, du calcium, du potassium, du magnésium, du sodium et du silicium.

Les filtres à charbon, ainsi que les filtres HEPA, sont largement utilisés dans la construction des cellules chaudes. Ceci permet à la pièce d’évacuer l’air contenant des quantités infinitésimales de radioactivité et de contaminants.